L’article d’aujourd’hui est consacré à une nouvelle fiction, « Filles du Feu » , diffusée ce lundi 28 août 2023 en prime time sur France 2. La réalisation est l’œuvre de Magaly Richard-Serrano. Ancienne boxeuse, elle a déjà fait ses preuves avec deux précédents téléfilms savoir : « La Consolation » (en 2017) et « Crapuleuses » (en 2012) pour le groupe France Télévisions.

Synopsis

L’histoire se déroule en 1609, au Pays Basque. Au cœur de cette région, trois sœurs issues d’une longue lignée d’avorteuses-guérisseuses vivent paisiblement jusqu’à l’arrivée du juge Pierre De Lancre. Leur simple existence en sera à jamais bouleversée ! Hostile et terrifié par le savoir de ces femmes mais aussi et surtout, par leur indépendance et leur libre parole, ledit juge va mener de front une vraie chasse. Elle se révélera être l’une des chasses aux sorcières les plus meurtrières de l’Histoire de France.

Au casting, nous retrouvons : Anabel Lopez, Lizzie Brocheré et Zoé Adjani interprétant respectivement, Jeannette, Catherine et Morguy ; Bruno Debrandt dans le rôle du Juge Pierre De Lancre ; Tom Hudson endossant le personnage du Docteur Cariel…

À noter la participation de Michèle Laroque (Madame Isabelle de Léoz) et de Guillaume De Tonquédec (Seigneur Tristan d’Urtubie).

À l’occasion de l’arrivée de cette nouvelle série sur le petit écran, j’ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec Jérôme Bensoussan, compositeur de la bande originale. Il m’a parlé de son parcours, de sa méthode de travail et de son approche pour ce nouvel exercice.

Interview

Pour celle et ceux qui ne te connaîtraient pas encore, qui es-tu ?

Jérôme Bensoussan : Je suis Jérôme Bensoussan. Je suis compositeur de musiques de films ; j’ai notamment composé la musique du film « Je suis à vous tout de suite » de Baya Kasmi.

As-tu toujours souhaité devenir compositeur ?

Jérôme Bensoussan : Pas du tout ! (rires) Ado, je voulais faire des films. Je me suis donc inscrit dans une école de cinéma. J’aspirais à jouer. A apprendre à jouer. A côté de ça, je jouais déjà de la musique au sein de groupes sans m’imaginer un seul instant que la musique prendrait le pas sur le cinéma et, mon envie de jouer.

Comment travailles-tu ? Combien de temps te faut-il en règle générale, pour composer une bande originale ?

Jérôme Bensoussan : Mon processus de création s’étend généralement sur six mois. Entre la naissance d’un projet et son aboutissement total, il y a cette longue période de préparation, composition et maturation nécessaire.

Comment as tu rejoint le projet ?

Jérôme Bensoussan : Sous l’impulsion de la réalisatrice Magaly Richard-Serrano. Elle m’a fait écouter différents sons qu’elle aimait et qu’elle souhaitait retrouver dans l’ADN de « Fille du feu ». Des chants basques, surtout ! Pour moi, il était important que la musique prenne le temps de s’installer au sein de cette histoire afin de devenir un personnage à part entière.

As-tu composé comme à ton habitude, seul ?

Jérôme Bensoussan : Non ! Je profite de cette question pour livrer une vérité. Ma fille, Avril Bensoussan, a participé au projet en y posant sa voix. Sa jeunesse a apporté un autre regard et une autre vision sur l’ensemble de la fiction. Elle a un grand talent. Je suis très fier du résultat en tant que compositeur et surtout, en tant que père.

Dernière question, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Jérôme Bensoussan : De continuer à faire ce fabuleux métier. De continuer d’accompagner des histoires au travers le médias de la musique. Ma musique.

Je remercie une nouvelle fois Jérôme pour sa gentillesse et son enthousiasme à partager son travail.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que le plus important reste à découvrir, s’amuser et le partager.

Share This