Troisième et dernier article consacré à la fiction, « Filles du Feu« , dont les deux derniers épisodes sont diffusés ce soir à 21h10 sur France 2.

A cette occasion, j’ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec la comédienne : Wendy Nieto. Elle interprète dans la série, Madeleine.

Comment as-tu pris part au projet ?

Wendy Nieto : Quand j’ai su que c’était Magaly Richard-Serrano, la réalisatrice, j’ai dit : oui, tout de suite. Nous avions travaillé ensemble il y a quelques années (Crapuleuses 2012 et Ceux qui dansent sur la tête 2014) et je savais où je mettais les pieds. Je savais que l’histoire et le message que nous nous apprêtions à raconter et à transmettre seraient fort.

Ton personnage de Madeleine est « du bon côté de la barrière » mais nullement à sa place, tu es de cet avis ?

Wendy Nieto : Clairement. Comme tu le dis Madeleine semble être privilégiée, à l’abri de tout. Mais ce ne sont que les apparences. Elle n’est pas considérée de par ses origines. Elle ne se sent pas à sa place. Elle a cette envie qui la consume de venir en aides à toutes ces femmes injustement accusée, torturées et condamnées au bûcher.

Jouer en costume a été un plus pour t’approprier le personnage ?

Wendy Nieto : Bien évidemment ! Le costume est le levier ultime de l’appropriation d’un rôle. Cela m’a permis d’être encore plus dans la peau de mon personnage. Néanmoins je reconnais que porter un corset n’est pas agréable du tout.

Quelle était ton envie avec ce rôle et cette fiction ?

Wendy Nieto : De pouvoir raconter quelque chose au travers de cette histoire. De porter un message. Ce qu’on vécu ces femmes est terrible ! Bien que nous soyons sur une fiction d’époque elle traite d’un sujet au combien contemporain. Aujourd’hui encore des femmes souffrent. De racisme, de violence, de dénigrement. J’espère que les gens entendront le message au travers de cette série. Si tel est le cas j’en serai très heureuse.

Penses tu que nos séries manquent de messages forts ?

Wendy Nieto : Oui. J’aimerais beaucoup voir dans les prochaines années des séries engagées et qui osent dire les choses. Attention je ne dis pas que les séries françaises ne sont pas bonnes. La majorités d’entre elles le sont mais manquent parfois d’audace.

Justement toi qui aimes porter des messages, quand pourrons nous voir Wendy derrière la caméra ?

Wendy Nieto : C’est déjà le cas. J’ai co-réalisé trois courts métrages. Avec mon conjoint (autre réalisateur) nous souhaitions porter à l’écran des sujets qui ne laissent pas indifférents. Même si l’on me dit « je n’ai pas du tout aimé votre travail » et bien j’aurai réussi. Car j’aurai procuré des émotions. Il n’y a rien de pire qu’une série ou un film qui ne fait rien ressentir. Que l’on aime ou pas que l’on rie ou que l’on pleure du moment où les spectateurs ont ressenti quelque chose je me dis que j’ai bien fait mon métier.

Dernière question, que peut on te souhaiter pour la suite ?

Wendy Nieto : De continuer à jouer d’autres rôles, à raconter d’autres histoires et de ne porter que des corsets à condition que le message porter à l’écran soit fort.

Je remercie une nouvelle fois Wendy pour sa grande gentillesse et sa spontanéité. Voilà c’est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas que le plus important reste à découvrir, s’amuser et le partager.

Share This