La Famille Asada

Nouvel article dans lequel je vais vous parler de cinéma japonais avec le dernier long métrage de Ryota Nakano :

La Famille Asada.

Si dans l’hexagone le film est Ă  l’affiche depuis le 25 janvier dernier, il n’en est rien au pays du soleil levant oĂč le long mĂ©trage a pu ĂȘtre visionnĂ© il y a dĂ©jĂ  deux ans.

Le film a notamment Ă©tĂ© rĂ©compensĂ© dans son pays d’origine en 2021 avec le prix de la meilleure actrice dans un second rĂŽle pour Haru Kuroki ( qui interpĂšte Wakana Kawakami) et en 2022 au Festival du cinĂ©ma japonais contemporain.

La bande annonce m’avait dĂ©jĂ  bien Ă©mu Ă  laquelle se sont ajoutĂ©s les diffĂ©rents retours plus que positifs de celles et ceux qui avaient dĂ©jĂ  pu poser les yeux sur ce qui semblait ĂȘtre une vraie rĂ©ussite.

Mais bien que les conseils et les avis d’autrui m’intĂ©ressent j’aime me forger ma propre opinion J’Ă©tais donc trĂšs impatient de le dĂ©couvrir.

L’histoire s’est celle de Masashi Asada, le cadet de la famille dont le rĂȘve est de devenir photographe depuis le jour oĂč son pĂšre lui a mis un appareil photo entre les mains. DĂšs lors nous suivons la vie du jeune homme devenu un vĂ©ritable professionnel de la prise de vue et qui s’est mis en tĂȘte de photographier les membres de sa famille dans les situations les plus improbables qui soit.

Vous souhaitez voir ou revoir la bande annonce avant d’aller plus loin ? Cliquez ici !

Vous le savez dĂ©jĂ  mais j’aime rappeler que les lignes qui vont suivre ne contiendront aucun spoil permettant ainsi Ă  celles et ceux qui n’ont pas encore vu le long mĂ©trage de pouvoir lire cet article sans crainte.

J’ai pour habitude lorsque je vous livre un avis d’ĂȘtre le plus objectif possible et de donner, selon moi, les points positifs et nĂ©gatifs.

Pour le coup « La Famille Asada » n’a pour moi aucun point nĂ©gatif. Ce film est une parfaite rĂ©ussite. La rĂ©alisation est soignĂ©e, les acteurs sont magistraux, Kazunari Ninomiya qui joue le rĂŽle principal et que l’on avair pu voir notamment dant « Lettre d’Iwo Jima » de Clint Eastwood est parfait. Les autres membres de la famille sont tout aussi parfaits.

Le film fait passer le spectateur du rire aux larmes avec Ă©motion et simplicitĂ©. J’ai Ă©tĂ© touchĂ© par l’histoire que le scĂ©nario qui se dĂ©veloppait sous mes yeux et n’ai pas vu les deux heures passer. Le film aborde de choses tristes et graves sans tomber dans l’excĂšs ou le sur-jeu.

Pour terminer cet article j’avais envie de vous parler de la fin de ce long mĂ©trage. Elle est inatendue mais peut se deviner et m’a surpris autant qu’elle m’a Ă©mu.

Je vous invite de tout coeur Ă  dĂ©couvrir « La Famille Asada » au cinĂ©ma tant que cela reste possible et bien Ă©videmment en DVD ou bluray quand ces derniers seront disponibles. Il me tarde dĂ©jĂ  de pouvoir redĂ©couvrir ce film qui est pour moi le coup de cƓur de ce dĂ©but d’annĂ©e.

VoilĂ  c’est tout pour aujourd’hui et n’oubliez pas que le le plus important reste Ă  dĂ©couvrir, s’amuser et le partager.

In the Land of Leadale

Les 4 tomes disponibles.

Nouvelle semaine, nouvelle article , dans lequel je vais vous parler d’une chose que j’affectionne beaucoup, la lecture et tout particuliĂšrement, le Manga.

Pour cette grande premiĂšre je vous livre mon avis sur une petite pĂ©pite dĂ©couverte par hasard : « In the Land of Leadale »

Écrit par le scenariste japonais Ceez et dessinĂ© par Tsukimi Dashio, le tout est Ă©ditĂ© en France par Doki Doki.

4 tomes sont d’ores et dĂ©jĂ  disponibles dont le dernier est sorti le 17 aoĂ»t dernier.

Lançons nous Ă  l’aventure.

L’histoire de Keina Kagami adolescente qui se rĂ©incarne dans la peau de Cayna, haute elfe de jeu vidĂ©o aprĂšs avoir perdu la vie dans un terrible accident.

Les dessins, plutÎt soignés, permettent une immersion des plus réussies les différents rappels aux codes du JV parleront aux initié(e)s et sont trÚs bien expliqués aux non initié(e)s.

L’histoire est simple mais regorge de bonnes idĂ©es. Notre hĂ©roĂŻne va de rencontres en aventures, nous emmenant d’une page Ă  une autre, d’un tome au suivant sans voir le temps passer. J’ai dĂ©vorer les 4 tomes avec un fĂ©roce appĂ©tit.

Ma seule crainte est qu’Ă  un moment l’histoire se perde dans une certaine routine et finisse par tourner un peu en rond mais seul l’avenir le dira. À l’heure oĂč j’Ă©cris ces lignes le tome 5 n’a pas encore de date de sortie. Nul doute que cela ne devrait pas tarder en tout cas je le souhaite.

Du papier Ă  l’Ă©cran.

Pour celles et ceux qui le souhaitent un animé et ses 12 épisodes sont disponibles sur Crunchyroll.

Personnellement je ne l’ai pas vu prĂ©fĂšrant me concentrer sur le format papier.

L’animĂ© disponible sur Crunchyroll

Alors Sasha ?

En conclusion je dirai que In the Land of Leadale est une trĂšs belle aventure qui se lit facilement et qui, page aprĂšs page, s’Ă©toffe chaque fois un peu plus. Elle plaira assurĂ©ment aux inconditionnels du jeu vidĂ©o mais aussi Ă  toutes celles et ceux qui sont Ă©pris d’aventure et de voyage.

VoilĂ  c’est tout pour aujourd’hui et rappelez-vous que le plus important reste Ă  dĂ©couvrir, s’amuser et le partager !

Jujutsu Kaisen 0

L’affiche du film en salle le 16 mars prochain.

Nouvel article et nous allons parler une nouvelle fois de cinéma avec la sortie de Jujutsu Kaizen 0 qui arrive dans les salles ce mercredi 16 mars.

Il est l’adaptation du manga Ă©ponyme de 18 tomes ainsi que de l’animĂ© qui compte Ă  ce jour 24 Ă©pisodes. Mais revenons Ă  ce qui nous intĂ©resse le long-mĂ©trage d’animation. Il dure 1h45, produit par MAPPA et distribuĂ© par Toho.

Toho à qui nous devons aussi les films Doraemon : Le nouveau dinosaure de Nobita, Pokémon : Détective Pikachu ou encore My Hero Academia.

Je pense qu’il est important de vous prĂ©ciser que je suis allĂ© voir ce long-mĂ©trage en quĂȘte de dĂ©couverte car je ne connaissais pas du tout l’univers de Jujutsu Kaizen 0.

Ce qui sous entend que les lignes qui vont suivre seront simplement un ressenti, mon ressenti celui du spectateur que je suis et qui est parti voir un film d’animation.

Mais rĂ©sumons la situation pour celles et ceux qui, comme moi, ne connaissent pas l’univers.

Yuta Okkotsu n’Ă©tait encore qu’un enfant lorsque on amie Rika Orimoto a perdu la vie dans un terrible accident. Depuis, cette derniĂšre vient l’hanter, lui qui a mĂȘme souhaitĂ© sa propre mort aprĂšs avoir souffert des annĂ©es de cette malĂ©diction. Jusqu’au jour oĂč, Satoru Gojo, un puissant exorciste l’accueille dans son « Ă©cole » de Tokyo. Tandis que Yuta trouve enfin un nouveau sens Ă  sa vie, un grave danger menace le monde. En effet, quelqu’un projette de dĂ©chaĂźner un millier de malĂ©dictions sur Shinjuku et Kyoto pour exterminer tous les non-exorcistes


Avant d’aller plus loin je tiens aussi Ă  remercier le cinĂ©ma CGR Les Minimes de La Rochelle pour les invitations et l’organisation.

En entrant dans la salle des petits goodies sont distribuĂ©s Ă  chaque spectateur. Un tirage au sort est mĂȘme effectuĂ© et les gagnants, dont Klo faisait partie, ont pu repartir avec un petit livret collector.

Vous souhaitez avoir un petit aperçu vidĂ©o avant d’aller plus loin ?

Cliquez sur le lien pour découvrir la bande annonce.

Toujours lĂ  ? Parfait !

Ne connaissant pas l’univers je suis vraiment impatient de dĂ©couvrir ce qui semble ĂȘtre un incontournable du manga et de l’animĂ©. Mais je suis pris d’un doute quand je fais un tour d’horizon du public prĂ©sent dans la salle car ce dernier est plutĂŽt jeune. Je me dis Ă  ce moment-lĂ  que je suis peut-ĂȘtre un peu vieux pour l’Ɠuvre que je m’apprĂȘte Ă  dĂ©couvrir.

Mes doutes sont balayĂ©s en quelques minutes. Jujutsu Kaizen 0 n’est pas un animĂ© pour les plus jeunes. On y parle de dĂ©mons, de chasseurs qui les poursuivent et de guerre de clan.

De bons personnages mais…

Bien que les diffĂ©rents protagonistes soient en grande majoritĂ© charismatiques je reconnais ne pas avoir eu d’affecte pour eux. Les personnages ne sont pas venus percutĂ©s mes Ă©motions et j’ai trouvĂ© ça dommageable. Je n’oserai pas dire que c’est la faute Ă  la rĂ©alisation quelque peu simpliste. Mais il serait naĂŻf de penser que Jujutsu Kaizen 0 ne se cantonne qu’a des combats plus violents les uns que les autres.

Car derriĂšre de sanglants affrontements se cachent une vĂ©ritable quĂȘte d’idĂ©al et ce des deux cĂŽtĂ©s. Car bien que les mĂ©chants remplissent leur rĂŽle Ă  la perfection ils ne sont pas juste de simples vilains. Ils sont un objectif pour ne pas dire un rĂȘve et ils sont prĂȘts Ă  tout pour y parvenir.

L’OST est vraiment bonne elle ponctue magnifiquement un ensemble dynamique. Encore une preuve que l’univers musicale d’une Ɠuvre dĂ©tient une part primordiale dans son succĂšs.

Je dois avouer que ce Jujutsu Kaizen 0 est plutĂŽt une bonne dĂ©couverte, il m’a donnĂ© envie d’en dĂ©couvrir plus, d’en apprendre plus. Encore une fois les lignes qui ont prĂ©cĂ©dĂ© ne rĂ©sultent que de mon avis et comme souvent je vous le rĂ©pĂšte et vous le rĂ©pĂ©terai aussi longtemps que j’Ă©crirais des articles. Le meilleur avis est celui que vous vous ferez en dĂ©couvrant, en jouant en regardant, en Ă©coutant.

VoilĂ  c’est tout pour aujourd’hui mais rappelez-vous que le plus important reste Ă  dĂ©couvrir, s’amuser et le partager !

PictaGeeks 2022

Nouvel article sur le blog car avec Klo nous Ă©tions Ă  Poitiers Ă  l’occasion du PictaGeeks 2022. Retour sur l’Ă©vĂšnement de la culture Geek du pays Poitevin.

AprÚs une heure et demie de route nous voici enfin devant les portes du parc des expositions. Nous sommes trÚs bien guidés et en quelques minutes nos pass nous sont remis nous allons enfin pouvoir profiter pleinement de cette journée.

Avant toute chose et comme Ă  mon habitude je souhaite remercier toute l’organisation du festival mention spĂ©ciale Ă  Logan et bien Ă©videmment HĂ©donia Radio sans qui rien ne serait possible.

L’effervescence d’un tel Ă©vĂšnement est toujours quelque chose que j’adore. Croiser Pikachu, Tnajiro Kamado et sa sƓur Nezuko, Link, Zelda, Negan, Ezio et bien d’autres est une chose dont je ne me lacerai jamais, encore moins maintenant que bĂ©bĂ© est en chemin j’ai hĂąte de pouvoir partager cela avec lui.

Les allĂ©es du salons se remplissent en quelques minutes et le festival bat son plein avant midi, Klo me fait comprendre qu’elle a faim et qu’il est l’heure pour nous de partir en quĂȘte des traditionnels Gyozas, nems et autres taiyakis.

Une fois rassasiĂ©s nous nous dirigeons vers la scĂšne principale oĂč de belles animations sont proposĂ©es avec notamment la troupe Odoritsuru Yosakoi Nantes venu faire le show devant une foule comblĂ©e.

Les visiteurs n’ont eu que quelques minutes pour reprendre leur souffle sue dĂ©jĂ  une nouvelle animation et pas des moindres leur est proposĂ©e. S’essayer au doublage d’animĂ©s tel que SNK, Kiki la petite sorciĂšre ou encore Dragon ball Z et ce avec de grands noms tel que Gregory LaisnĂ©, Adeline Chetail ou encore Brigitte Lecordier.

Nous dĂ©ambulons dans les allĂ©es lorsque nous sommes attirĂ©s par une petite boule de poils toute mignonne, puis une seconde un peu plus grosse, puis une autre et enfin une derniĂšre blanche et majestueuse. Il s’agit des chiens de l’association Akita Home.

J’ai eu le plaisir de pouvoir discuter avec Emma, fondatrice de l’association. L’interview sera Ă  retrouver prochainement sur HĂ©donia Radio.

KAME HAME HA !

Je voudrais m’arrĂȘter un instant sur un moment important de ma courte carriĂšre de chroniqueur car j’ai eu la chance, le privilĂšge et je pĂšse mes mots de pouvoir Ă©changer quelques minutes avec Brigitte Lecordier la cĂ©lĂšbre comĂ©dienne de doublage. Je profite de ces lignes pour remercier une nouvelle fois cette Grande Dame pour sa gentillesse, sa disponibilitĂ©, sa bienveillance mais aussi et surtout sa passion et son Ă©nergie. Je dois reconnaitre que je rĂ©alise un vrai rĂȘve de gosse que de pouvoir discuter en tĂȘte Ă  tĂȘte avec celle dont la voix Ă  accompagnĂ© toute mon enfance. L’interview est Ă  retrouver trĂšs prochainement sur HĂ©donia Radio.

VoilĂ , il est dĂ©jĂ  l’heure pour nous de repartir. Comme Ă  chaque fois les heures ont filĂ© beaucoup trop vite, comme Ă  chaque fois j’ai l’impression d’avoir oubliĂ© de faire certaines choses ou d’Ă©changer avec certaines personnes. Ceci n’est que partie remise et je vous donne rendez-vous l’annĂ©e prochaine !

Festival Mang’Agen

Nouvel article et nouveau festival. Cette fois-ci c’est en terre Agenaise que je me suis rendu Ă  l’occasion de la seconde Ă©dition du Festival Mang’Agen qui s’est tenu les 5 et 6 fĂ©vrier derniers.

Avant toute chose je tiens Ă  remercier toute l’organisation du festival et plus particuliĂšrement JĂ©rĂŽme Lauzel pour sa gentillesse et son accueil. Encore fois mes remerciements vont aussi Ă  HĂ©donia Radio.

AprĂšs un rĂ©veil des plus matinal et quatre heures de train me voici dans la capitale du pruneau. Je touche enfin au but et je ne boude pas mon plaisir de retrouver des cosplayers et cosplayeuses je sais que je suis au bon endroit. L’effervescence ambiante est la meilleure des rĂ©compenses. Les gens sont heureux et cela se voit .

Me voilà déambulant dans les allées du festival allant de stands en stands me laissant porter par les mouvements de la foule.

La voie des voix.

Le festival a Ă©tĂ© l’occasion pour tous les visiteurs de pouvoir Ă©changer avec deux en la prĂ©sence de Donald Reignoux et de Madame Brigitte Lecordier (interview Ă  venir prochainement sur HĂ©donia Radio). Les deux artistes ont donnĂ© une confĂ©rence sur le doublage, revenant aussi sur leur dĂ©buts et leur carriĂšre et ce dĂšs les premiĂšres minutes du festival. Ils ont eu la gentillesse de rĂ©pondre aux nombreuses questions de leurs fans.

Donald Reignoux et Brigitte Lecordier

L’incommensurable Marcus.

Si il y a bien quelqu’un que l’on ne prĂ©sente plus c’est bien entendu Monsieur Marcus. Le Patron du Game, le pionnier du JV le Grand frĂšre vidĂ©o ludique qui a accompagnĂ© grand nombre d’entre nous, bref Le modĂšle !

Pour notre joie Ă  tous Marcus Ă©tait prĂ©sent pour cette seconde Ă©dition du Mang’Agen durant laquelle il a rencontrĂ© ses fans, signĂ© des autographes par milliers et s’est, comme Ă  chaque fois, rendu disponible pour le plus grand plaisir des petits mais aussi et surtout des plus grands.

Marcus pose avec ses fans. 📾 Joyce

Moitié homme moitié robot !

Il Ă©tait lĂ  ! MoitiĂ© homme moitiĂ© robot Bernard Minet ! L’illustre membre des MusclĂ©s, le groupe de la cĂ©lĂšbre DorothĂ©e, a fait le bonheur de tous les visiteurs du Mang’Agen par sa prĂ©sence et en interprĂ©tant tous ses plus grands titres repris en cƓur par la foule. Un moment inoubliable !

Bernard Minet. 📾Fokuza

Le joli coup de crayon.

Ce week-end a aussi Ă©tĂ© l’occasion pour beaucoup de dĂ©couvrir ou redĂ©couvrir des auteurs-illustrateurs de manga comme Just Loui avec sa sĂ©rie Red Flower Stories qui est Ă  ce jour pour moi une des plus belles dĂ©couvertes.

Just Loui auteur de Red Flower Stories.

Tout comme Maylis avec qui je n’ai pas eu le plaisir d’échanger ce que je regrette car ayant feuilletĂ© ses ouvrages j’aurai aimĂ© en apprendre plus. Ne vous inquiĂ©tez pas ceci n’est que partie remise.

Maylis en pleine dédicace.

Talents cachés et dévoilés.

Le festival aura Ă©tĂ© pour certain l’occasion de s’essayer au dessin grĂące Ă  une cession animĂ©e par Malys justement.

Ce n’est qu’un au revoir.

Comme Ă  chaque fois le moment fatidique arrive
 Il est donc temps pour moi de repartir du cĂŽtĂ© de La Rochelle en attendant un prochain salon dans lequel j’espĂšre vous croiser et Ă©changer avec des passionnĂ©(e)s de cet art qu’est la culture Geek.

Geeklife Festival du Mans 2022

Bonjour Ă  toutes & tous nouvel article sur le blog consacrĂ© au GeekLife Festival du Mans qui s’est dĂ©roulĂ© les 22 et 23 janvier dernier et cela fait plaisir de partager un nouveau moment de pop culture et de geekerie !

Avouons le depuis plus d’un mois c’est le calme plat, aucun Ă©vĂšnement et ce Geeklife est le salon qui ouvre le bal Ă  cette annĂ©e 2022 !

Avant toute chose je tiens Ă  remercier une nouvelle fois toute l’équipe du festival, pensĂ©e particuliĂšre Ă  Matt ainsi qu’à HĂ©donia Radio bien entendu sans qui tout cela n’aurait jamais Ă©tĂ© possible.

TrĂȘve de blabla et retour sur l’édition 2022 de l’immanquable rendez-vous Sarthois de la Pop Culture !

C’est toujours un plaisir qui plus est en cette pĂ©riode compliquĂ©e de se retrouver entre passionnĂ©(e)s lors d’un festival dĂ©diĂ© Ă  ce qui nous anime : la culture Geek.

AprĂšs deux heures quarante de route (le plaisir se mĂ©rite) nous voilĂ  sur le parking du festival. On peut dĂ©jĂ  y apercevoir les premiers cosplayeurs et cosplayeuses. Il est 10h15 quand Klo et moi passons les portes du parc des Expositions du Mans. Nous y sommes enfin, entourĂ©s de Mandalorians de Sorciers et sorciĂšres mais aussi de Batman du Joker, Captain America et il m’a mĂȘme semblĂ© apercevoir Spider-cochon!

Un festival qui donne de la voix !

Comme souvent dans les festivals dĂ©diĂ©s Ă  la culture Geek et nous n’avons pas Ă©tĂ© déçu avec la prĂ©sence de Michel Barouille le chanteur du gĂ©nĂ©rique du cĂ©lĂšbre dessin animĂ© Le Tour du Monde en 80 jours, Marie Dauphin qui a donnĂ© sa voix pour aux gĂ©nĂ©riques de Lady Oscar ou encore du tout aussi cĂ©lĂšbre ClĂ©mentine. Sans oublier Joel Cartigny le chanteur du gĂ©nĂ©rique de l’incroyable Moi Renart (aucune objectivitĂ© dans mes propos tant j’ai adorĂ© ce dessin animĂ©).

Le trio Michel Barouille, Marie Dauphin et Joël Cartigny.

Tu cherches à en découdre ?

Au fur et à mesure que les heures passent le festival se rempli et enfin nous y sommes, le monde est là le parc des expositions est bondé. Cela crie cela chante, on joue à Mario Kart, Super Smash Bros Ultimate on se défie sur Fifa !

A table !

Là aussi nous avons été servi ! Entre biÚres, Onigiris, Gyozas et autres ramens impossible de ne pas trouver de quoi se rassasier.

Who y’a gonna call ?

Il devait ĂȘtre 14h tout va dans le meilleur des monde quand au dĂ©tour d’une allĂ©e je tombe nez Ă  nez avec, vous me croirez ou non, des chasseurs de fantĂŽmes !!

J’ai effectivement eu la chance et le plaisir de pouvoir Ă©changer avec Benjamin & Yves-Marie fondateur et membre de l’association Ghostbusters France et qui ont eu la gentillesse de m’en apprendre un peu plus sur leur passion dĂ©vorante pour cette saga mythique du cinĂ©ma. L’interview est Ă  retrouver prochainement sur HĂ©donia Radio.

Les heures dĂ©filent vite, trop vite, il est malheureusement dĂ©jĂ  l’heure pour nous de partir… Klo et moi reprenons la route et nous donnons rendez-vous trĂšs prochainement pour de nouvelles aventures geek !

Festival Animasia

Affiche du Festival Animasia 2021.

Retour sur un week-end haut en couleur, avec ce nouvel article Ă  l’occasion du dix-septiĂšme Festival Animasia de Bordeaux placĂ© sous le signe de la gastronomie.

Avant toute chose et en guise d’introduction je souhaite remercier Hedonia Radio, bien entendu ainsi que toute l’organisation du festival Animasia mais aussi et surtout Sasha Puthiot chargĂ©e de communication sans oublier toutes les personnes avec qui j’ai pu discuter et Ă©changer ne serait-ce qu’un instant. Mille mercis aussi Ă  Klo, qui en plus de tenir le rĂŽle peu Ă©vident de compagne a tenu celui encore moins Ă©vident d’assistante.

C’est parti !!

Quel plaisir ! Mais quel plaisir de retrouver un festival, des animations, des interviews, des des copslayeurs et cosplayeuses, des goodies Ă  acheter, des shows, une ambiance !

Le rĂ©veil trĂšs matinal n’Ă©tait qu’un dĂ©tail une fois les portes du festival franchies. Je tiens Ă  souligner la trĂšs bonne organisation quant Ă  la gestion des accĂšs au festival. Il ne nous a fallu que quinze minutes le samedi et dix minutes le dimanche pour pĂ©nĂ©trer Ă  l’intĂ©rieur du parc des expositions. 

A table !

DÚs les premiÚres minutes nous assistons à une démonstration du savoir-faire culinaire de la cheffe japonaise Junko Sakurai qui nous a régalé avec ses karaage (poulet frit au gingembre).

La cheffe Junko Sakurai

Le dimanche nous avons assisté à une autre démonstration, cette fois-ci de cuisine coréenne, avec un Tteokbokki kimbap réalisé par le chef Huiman Yang du restaurant Bibibap de Bordeaux.

Le chef Huiman Yang en pleine préparation.

J’ai eu l’opportunitĂ© d’Ă©changer quelques instants avec Gastronogeek dont une interview devrait ĂȘtre rĂ©alisĂ©e dans les jours prochains.

En plus de ces diverses animations et diverses rencontres autour de la gastronomie nippone nous avons pu grùce aux stands qui étaient présents gouter à différents plats plus appétissants les uns que les autres.

Gyoza & Co.
Deux succulents Onigiris.

Toute une histoire !

Le festival Animasia a aussi Ă©tĂ© l’occasion de dĂ©couvrir de nouveaux artistes comme Romain Huet, auteur, scĂ©nariste et illustrateur d’un manga 100% made in France : My Magical Girlfriend.

Romain Huet en pleine séance de dédicaces.
My Magical Girlfriend tome I dédicacé pour Clothilde.

Nous avons pu échanger avec Loui auteur, scénariste et illustrateur de Red Flower Stories.

Loui dédicaçant son manga.

PADG, l’interview qui a de la voix !

Il est un peu plus de midi et nous sommes ( Klo & moi) en pleine commande de gauffre saucisse fromage quand mon tĂ©lĂ©phone sonne m’annonçant l’arrivĂ©e imminente, en zone de presse, de Pierre Alain de Garigue plus communĂ©ment appelĂ© PADG. Faisant abstraction de ma faim grandissante ( j’avoue j’avais tellement faim…) je me dirige au pas de course Ă  la rencontre d’un Grand nom du doublage. J’ai Ă  peine le temps de m’installer que Monsieur PADG arrive sourire aux lĂšvres et bonne humeur contagieuse. Il s’installe. Commence alors une discussion entre passionnĂ©s. Il me parle de son parcours de sa philosophie et de son cheminement. Je l’Ă©coute, non ! Je bois ses paroles tant sa voix me porte. Je profite de cet article pour le remercier une nouvelle fois pour sa simplicitĂ©, sa gentillesse et sa passion.

En compagnie de PADG dont l’inerview arrive sur Hedonia Radio.

Bastien et Gregory donnent le ton !

J’ai eu aussi la chance de pouvoir discuter avec Bastien BoulĂ© et GrĂ©gory LaisnĂ© les voix françaises de Genos dans One-Punch Man mais aussi et surtout Eren JĂ€ger dans L’Attaque des Titans ( Bastien) et celles de Connie dans l’Attaque Des Titans et Sharnalk dans Hunter X hunter entre autres (Gregory). Nous avons pu Ă©changer sur leur travail, leur façon de l’aborder ainsi que la place qu’occupait les animĂ©s dans leur vie. Bastien et GrĂ©gory nous en ont dit un peu plus sur l’avenir des diffĂ©rents personnages qu’ils doublent.  Je tiens Ă  les remercier chaleureusement car je les ai attrapĂ© au vol et ils ont eu la gentillesse de se prĂȘter Ă  une interview improvisĂ©e que vous retrouverez en intĂ©gralitĂ© trĂšs prochainement sur HĂ©donia Radio.

Grégory Laisné ( à gauche) et Bastien Bourlé (à droite).

Personne, ne me traite de mauviette !

Nous avons assistĂ© Ă  des tournois de jeux vidĂ©o tel que Super Smash bros, Guitar Hero, Dragon Ball FighterZ et bien d’autres.

Tournoi de Guitar Hero.
Combat impitoyable sur Dragon Ball FighterZ.

Sur console mais pas que !

Le week-end nous a permis de dĂ©couvrir une autre vision du jeu vidĂ©o. Celle qui se joue entre ami(e)s ou en famille. Vous aimez la pop culture ou la culture Geek et vous avez toujours rĂȘvĂ© de confronter vos connaissances Ă  celles de votre compagne, de votre meilleur ami ? Cela est possible avec Quizz Carnage ! Je vous annonce d’ores et dĂ©jĂ  qu’un article sera entiĂšrement consacrĂ© Ă  Quentin Elhaik le crĂ©ateur.

L’Ă©quipe de Quiz Carnage autour de Quentin Elhaik son crĂ©ateur.

Sur un air de musique !

Nous avons pu aussi découvrir, nous concernant, de trÚs belles démonstrations de K-Pop.

Les danseurs et danseuses, réels passionnés ont tout donné. Bravo à eux !

Il nous reste trois dollars !

Comment aller dans un festival de ce genre sans repartir avec un souvenir ou deux ou trois ou plein !! LĂ -dessus Klo et moi nous sommes fait plaisir !

A l’annĂ©e prochaine.

Ainsi s’achĂšve cette dix-septiĂšme Ă©dition du festival Animasia, cela a Ă©tĂ© incroyablement riche en Ă©motions. Il nous tarde dĂ©jĂ  de reprendre la route pour aller Ă  la rencontre de nouvelles personnalitĂ©s qui font vivre la culture geek mais aussi et surtout de pouvoir Ă©changer et discuter avec des passionnĂ©(e)s, connu(e)s ou simples anonymes.

Nos mots comme des bulles

Nos mots comme des bulles disponible sur Netflix.

Nouvelle semaine, nouvel article dans lequel je vous parle d’un film d’animation disponible sur Netflix : Nos mots comme des bulles.

Une jolie bulle japonaise.

L’histoire : Cherry un ado de 17 ans trùs introverti qui a beaucoup de mal à interagir avec les autres et qui communique la plupart de son temps en Haïkus (poùmes courts) fait la rencontre de Smile qui elle dissimule un complexe physique derriùre un masque.

Cette histoire d’une heure et vingt-sept minutes est graphiquement trĂšs au point, on se balade dans un Japon trĂšs colorĂ© et trĂšs trĂšs dĂ©taillĂ©. Les personnages sont attachants l’ambiance musicale est particuliĂšrement rĂ©ussie mais il y a un MAIS. Car bien que ce film d’animation soit rĂ©ussi l’ensemble manque de rythme et mĂȘme si on ne s’ennuie pas il manque vraiment un rĂ©el quelque chose pour accompagner le spectateur et le tenir en haleine.

Si cette histoire tente de se donner un second souffle en se dĂ©coupant en deux parties le film n’est malheureusement pas Ă  la hauteur. Certes l’histoire d’amour et plutĂŽt mignonne et bien ficelĂ©e c’est la partie « intrigue » du film qui a du mal Ă  d’imbriquer. C’est dommage car le film dĂ©livre de jolis messages mais j’y reviendrai.

Sasha tu en demandes beaucoup !

J’avoue volontiers qu’avec le temps je deviens quelque peu exigeant. Je reconnais que je devrais de temps Ă  autre essayer de regarder un film ou une sĂ©rie sans y chercher quelque dĂ©faut que ce soit car derriĂšre cette aventure colorĂ©e Nos mots comme des bulles relate avec humour et simplicitĂ© la difficultĂ© que peuvent rencontrer les adolescents sur l’acceptation de soi et des premiers sentiments; le film aborde aussi la peur de vieillir, d’oublier et de mourir. Pour finir je dirai que cette aventure est Ă  regarder telle qu’elle est c’est Ă  dire un bon et joli divertissement.

Cherry & Smile

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑