Rencontre avec Olivier Neveux

Nouvel article dans lequel je vais vous parler de cinĂ©ma, de court, de moyen et de long mĂ©trage mais aussi de musique puisque j’ai eu le plaisir dĂ©changer avec l’acteur Olivier Neveux.

Pour celles et ceux qui ne te connaissent pas qui est Olivier Neveux ?

Olivier Neveux : Je suis un artiste j’entends par ces mots que je ne me contente pas d’une seule discipline. Depuis l’adolescence voire mĂŞme l’enfance je suis animĂ© par ces activitĂ©s de musique, d’Ă©criture, de chant et d’acting. Je me considère naturellement comme un acteur, un song writer et un chanteur.

Se sont des disciplines qui se rejoignent et se complètent. Quand tu interprètes une chanson il faut savoir entrer dans le personnage de sa chanson comme le fait un acteur. Je trouve que le chant est une expression encore plus intime que de l’acting.

Oui car j’ai dĂ©couvert, par hasard, avec l’album Baby Hyde que tu Ă©tais aussi un chanteur ! Raconte moi !

Olivier Neveux : Haha ! (Rires) C’est cool que tu me parles de ça ! Pendant longtemps j’ai menĂ© une carrière d’acteur mais aussi de chanteur et cet album (Baby Hyde) rĂ©alisĂ© il y a dĂ©jĂ  quelques annĂ©es, avec une superbe Ă©quipe de musiciens et qui a pas mal circulĂ© en radio lors de sa sortie. S’en est suivie une longue pĂ©riode durant laquelle j’avais faim de scènes et de concerts ce que j’ai pu faire avec mon groupe ou juste en piano voix. D’ailleurs je peux t’annoncer que je suis actuellement en prĂ©paration d’un projet menant Ă  un nouvel album car la scène me manque.

J’aimerai que l’on aborde les diffĂ©rents courts mĂ©trages dans lesquels tu as pu jouer et notamment « Comme nous » oĂą ton personnage est un homme exĂ©crable.

Olivier Neveux : « Comme nous » est un court mĂ©trage d’Hadrien Fiere qui est un jeune rĂ©alisateur. C’est lui qui m’a sollicitĂ© pour ce rĂ´le d’AndrĂ© qui est un personnage tout Ă  fait dĂ©testable. Mais en tant qu’acteur mon rĂ´le, mon travail n’est pas de juger le personnage que l’on est en train de jouer mais d’entrer dans ses manches, dans ses habits et surtout dans sa tĂŞte sans en faire une caricature.

Le personnage a été très intéressant à jouer car il avance masqué à pas feutrés. Et pour tout acteur les rôles antipathiques ou de méchants sont jouissifs et jubilatoire à jouer car tu entres dans des ambivalences.

J’aimerai que l’on continue avec un autre court mĂ©trage qui s’appelle « Simplet ».

Olivier Neveux : C’est un film du rĂ©alisateur Franck Victor qui tourne Ă©normĂ©ment de courts mĂ©trages c’est un mode d’expression très fort chez lui qui en tourne une dizaine par an. Dans Simplet je suis accompagnĂ© de Maxime Fabia qui joue le rĂ´le du pauvre bougre qui est sous l’influence de mon personnage, un malfrat sans envergure qui vit de diffĂ©rents trafics et dont la seule ambition est de rĂ©cupĂ©rer un maximum d’argent. Je m’arrĂŞte un instant sur Maxime car je trouve dommage de ne pas le voir dans plus de projets car il a vraiment un truc.

On a tournĂ© ça en une demie journĂ©e avec Franck camĂ©ra Ă  l’Ă©paule. J’ai adorĂ© cette expĂ©rience.

J’aimerai que l’on aborde ensemble la manière dont tu t’appropries un rĂ´le. Comment procèdes tu ?

Olivier Neveux : J’ai un principe qui est de ne jamais m’engager sur un projet sans avoir lu le scĂ©nario avant mais aussi et surtout sans avoir rencontrer le rĂ©alisateur. Bien Ă©videmment qu’un rĂ©alisateur choisit ses acteurs mais je suis persuadĂ© que l’acteur peut aussi choisir son rĂ©alisateur. Pour moi l’acceptation ou non d’un projet passe par un rĂ©el Ă©change durant lequel nous discutons, avec le rĂ©alisateur, autour de la diffusion de son film de son degrĂ© de professionnalisme etc… Alors se ne sont pas des questions que l’on pose comme ça mais on est plus dans l’ordre du ressenti. Pour exemple j’ai eu dernièrement un coup de foudre pour un scĂ©nario (secret est gardĂ© concernant le film) et j’ai acceptĂ© le projet deux jours avant le dĂ©but du tournage.

Je suis Ă©tonnĂ© que l’on n’ait pas encore vu Olivier Neveux Ă  la rĂ©alisation. C’est quelque chose qui te tente, c’est un projet ou alors pas du tout ?

Tu poses les bonnes questions ! (rires) J’ai un projet de court mĂ©trage en tant que rĂ©alisateur mais qui n’en est qu’Ă  ses dĂ©but puisque je suis en train de terminer l’Ă©criture du scĂ©nario. Par la suite je me mettrai en quĂŞte d’un coproducteur. J’ai envie de diriger des acteurs de pouvoir insuffler mes envies et mes idĂ©es tout en laissant le chambre libre Ă  la crĂ©ation et Ă  l’acting des actrices et acteurs que j’aurai choisi. D’ailleurs je ne sais toujours pas si je jouerai dans ce court mĂ©trage.

Dernière question que peut on te souhaiter pour la suite ?

Que peut on me souhaiter pour la suite… (silence) De rĂ©aliser mes projets d’en avoir d’autres, de continuer encore et toujours Ă  raconter des histoires mais surtout de prendre autant de plaisir que j’en prends depuis que je fais ce fabuleux mĂ©tier.

Je tiens une nouvelle fois à remercier Olivier Neveux pour sa gentillesse et sa grande disponibilité.

VoilĂ  c’est tout pour aujourd’hui et n’oubliez pas que le plus important reste Ă  dĂ©couvrir, s’amuser et le partager.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :