Rencontre avec Vincent Abbal

Nouvel article consacrĂ© une nouvelle fois Ă  la « nouvelle vague » de scĂ©naristes et rĂ©alisateurs peu connu aujourd’hui mais dont les noms raisonneront dans les prochaines dĂ©cennies. Et c’est toujours Ă  l’occasion du Festival de la Fiction de La Rochelle que j’ai pu Ă©changer avec l’un d’entre eux : Vincent Abbal.

Peux-tu te présenter à celles et ceux qui ne connaissent pas encore ?

Bien sur, je suis Vincent Abbal, scĂ©nariste et rĂ©alisateur. J’ai grandi sur l’ile de la RĂ©union endroit multiculturel. Je n’Ă©tais pas prĂ©destinĂ© Ă  faire du cinĂ©ma. Je me suis orientĂ© vers une formation dite « classique » surement poussĂ© par une pression familiale mais j’ai toujours eu ça en moi. Faire du cinĂ©ma me rongeait de l’intĂ©rieur et j’ai dĂ©cidĂ© de tout plaquĂ© pour assouvir ma passion. Je me suis donc rĂ©orientĂ© en intĂ©grant 3IS, l’Institut International de l’Image et du Son de Bordeaux.

S’agit-il de ton premier court mĂ©trage ?

Non, j’ai dĂ©jĂ  co-Ă©crit et co-rĂ©alisĂ© un premier court mĂ©trage qui s’appelle « Un juste pour un juste » qui raconte l’histoire d’une Ă©migrĂ©e marocaine qui entre illĂ©galement sur le territoire français en compagnie de son frère et qui se voit dans l’obligation de rembourser ses passeurs en moins d’une semaine. Tout au long de son pĂ©riple elle fera une belle rencontre mais je n’en dirai pas plus pour laisser l’intrigue intacte.

Est-il visible par le grand public ?

Pas encore, il est encore dans sa phase de distribution en festivals mais sera disponible sur Viméo fin 2022.

Quelles sont tes influences cinématographique ?

J’ai beaucoup d’affection pour le cinĂ©ma asiatique, je pense bien Ă©videmment Ă  Bong Joon-Ho et Park Chan-Wook pour le cinĂ©ma Sud-CorĂ©en ou encore Hong-Kongais avec Chungking Express rĂ©alisĂ© par le Grand Wong Kar-Wai. En rĂ©alitĂ© je n’ai trouvĂ© que très peu d’inspiration au sein du cinĂ©ma français.

Peux-tu nous en dire plus sur ta présence au Festival de la Fiction de La Rochelle ?

Je suis ici pour trouver un producteur pour un projet d’un nouveau court mĂ©trage.

Peux-tu nous en dire plus sur ce nouveau projet ?

J’aborde le milieu des Skinhead. Je raconte une vĂ©ritable histoire celle d’un repenti que j’ai rencontrĂ© et qui m’a racontĂ© son histoire. Je l’ai Ă©coutĂ© sans discontinuer et Ă  la fin de son rĂ©cit je me suis dit qu’il fallait absolument que je l’adapte et le rĂ©alise. Pas seulement parce que c’Ă©tait une histoire vĂ©cue mais aussi et surtout parce que cela m’a ramenĂ© Ă  une pĂ©riode de ma vie avec laquelle j’avais besoin de me libĂ©rer.

Emotionnellement ça a Ă©tĂ© compliquĂ© pour moi de me replonger dans tout cela mais plus j’y replongeais et plus je me sentais libĂ©rer d’un poids. Ă€ la fin de l’Ă©criture du scĂ©nario je me sentais Ă  la fois vide de tout mais tellement plus lĂ©ger.

Deux questions en une, quelles sont tes influences musicale ? et quelle place à la musique pour toi dans un court ou un long métrage ?

Je me suis aperçu que la musique prenait de plus en plus d’importance dans ma façon de diriger les acteurs. Je m’en suis rendu compte lors de mon premier court mĂ©trage dans lequel mon actrice Ă©coutait de la musique pour se concentrer et se mettre en condition . La psychĂ© n’est vraiment pas la mĂŞme lorsque tu tournes une scène si tu as ou non Ă©coutĂ© de la musique avant.

Dernière question que je pose à tous mes invités, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Trouver un bon collaborateur avec qui travailler sur le long terme et continuer d’Ă©crire et de raconter des histoires joyeuses ou tristes mais qui m’appartiennent et me font vibrer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :