Kung-fu Zohra

L’affiche du film Kung-Fu Zohra

Nouvel article dans lequel je vais vous parler de cinéma et plus particulièrement de comédie dramatique avec la sortie du film Kung-Fu Zohra.

J’ai eu l’opportunité de voir le nouveau long-métrage de Mabrouk El Mechri en avant-première et je tiens à remercier Pamela du CGR Les Minimes de La Rochelle pour l’invitation.

Kung-fu Zohra de quoi ça parle ?

C’est l’histoire de Zohra jeune fille d’origine magrébine arrivée en France par amour et qui finit par découvrir le vrai visage d’Omar un mari violent. Ne pouvant échapper à sa condition la jeune femme va alors se donner les moyens de combatte son ennemi intime par le biais de l’apprentissage d’un art martial : Le Kung-fu !

Au casting Ramzy Bedia, issu du célèbre duo Éric et Ramzy et que l’on ne présente plus. Sabrina Ouazani que l’on a pu voir dans Taxi 5 2018, demies sœurs en 2018 ou encore Pataya en 2016 et Eye Haïdara Le sens de la fête en 2017 et plus récemment dans Brutus VS César en 2020 et diffusé sur la plateforme de streaming Amazon Prime.

Derrière sa bande annonce aux airs potaches ce long métrage cache une très belle histoire avec une réelle profondeur.

Clairement je ne m’attendais pas Ă  ça. La fausse image que j’en avais a accentuĂ© la fausse route que je prenais me permettant ainsi de faire face Ă  une rĂ©elle belle surprise qui traite d’un vrai sujet, les violences conjugales. En voyant le film je me suis posĂ© plusieurs questions que j’ai donc posĂ© au rĂ©alisateur et Ă  Sabrina Ouazani.

L’humour est-il aujourd’hui le seul moyen de parler de sujet difficile ?

Mabrouk El Merchri : Je ne suis pas d’accord, le film ne fait pas dans l’humour. Il ne faut pas confondre humour et comĂ©die. Certes ce film est une comĂ©die mais n’est en aucun cas un film humoristique.

Sabrina Ouazani : Je suis d’accord avec Mabrouk. Ce film est drĂ´le, certes mais qui raconte aussi une histoire complexe dans laquelle nous avons essayĂ© de mettre un peu de lĂ©gèretĂ©.

Au commencement il y a Zohra, Sabrina comment aborde-t-on un personnage comme celui-ci ?

Sabrina Ouazani : Par le kung-fu ! (rire) Plus sĂ©rieusement j’ai abordĂ© ce personnage avec beaucoup de pudeur et surtout avec les conseils et la bienveillance de Mabrouk qui n’a pas cessĂ© de me guider tout en me laissant une rĂ©elle libertĂ© d’expression. Ce qui donne le rĂ©sultat que l’on a Ă  l’Ă©cran.

Tu parles de kung-fu, quel entrainement as-tu reçu ?

Sabrina Ouazani : Dès le dĂ©part j’ai dit Ă  l’Ă©quipe que je souhaitais rencontrer un maitre kung-fu ce que j’ai fait et ça a Ă©tĂ© deux mois et demi de travail et d’efforts le Covid nous est tombĂ© dessus mais je n’ai jamais cessĂ© de m’entrainer. Je me souviens que pendant le confinement on a fait des FaceTime avec Mabrouk et je lui montrais de nouveaux gestes.

“Le tournage du film s’est vu interrompu Ă  cause de la pandĂ©mie.”

Pendant toute la durĂ©e du film je me suis posĂ© une question concernant le personnage de Binta interprĂ©tĂ© par Eye HaĂŻdara et cette question Ă©tait est-ce que Binta existe vraiment ou bien n’est-elle que la conscience de Zohra ? Notamment avec une scène dans le bus.

Mabrouk El Mechri : Binta existe vraiment (rire) mais je comprends que tu aies pu te poser la question car le personnage de Binta agit comme le fort intérieur de Zohra.

Sabrina Ouazani : Binta est le rempart moral de Zohra elle intervient quand celle-ci ne veut ou ne peut intervenir elle-même. Leur relation est très forte.

Sabrina tu parles de force j’ai trouvĂ© Zohra très forte mais surtout toujours souriante encaissant les coups physiques et moraux. J’ai vraiment dĂ©couvert une autre Sabrina Ouazani que je n’avais pas vu auparavant. On sent que ce rĂ´le a Ă©tĂ© particulier pour toi ?

Sabrina Ouazani : Merci beaucoup pour ce beau retour. J’aime profondĂ©ment Zohra. Elle est effectivement forte pour elle mais avant tout pour sa fille. Elle ne s’arrĂŞte jamais de sourire car elle n’arrĂŞte jamais de se battre. Ses armes sont ses poings et son sourire est son armure.

Plus le film avançait et plus j’y ai trouvé une trouve une certaine descendance avec Karaté Kid.

Mabrouk El Mechri : Bien sĂ»r ! Il est indĂ©niable qu’il y a dans ce film comme dans les films que j’ai pu rĂ©aliser une inspiration de ce qui a bercĂ© mon enfance, ma jeunesse.

Dans le film il y a une phrase qui a retenu mon attention : « tu peux encore me donner encore mille raisons de rester je n’en n’ai plus aucune de me taire ». Est-ce justement le message que porte le film aux personnes tĂ©moins de ce genre de situation ?

Mabrouk El Mechri : C’est compliquĂ© de savoir comment rĂ©agir Ă  ce genre de situation. Toute rĂ©action en entrainera une autre qui aura des rĂ©percutions et se sont ces rĂ©percutions qui peuvent ĂŞtre pire alors que l’on souhaitait faire le bien.

Dernière question, que peut-on vous souhaiter pour cette année 2022 ?

Sabrina Ouazani : Heu… que Kung-fu Zohra cartonne !

Mabrouk El Mechri : Comme a dit Sabrina que Kung Fu Zohra rencontre son public et se retrouver plus tard avec une nouvelle histoire Ă  raconter.

La scène post-gĂ©nĂ©rique dont je ne vous parlerai pas mais que j’ai trouvĂ© très drĂ´le m’a fait rĂ©flĂ©chir sur le fait que le cinĂ©ma est un endroit oĂą l’on dĂ©couvre, oĂą l’on apprend des choses un endroit dans lequel de temps Ă  autre nous laissons nos Ă©motions nous submerger mais il est aussi et surtout un endroit dans lequel on vient se divertir.

J’espère que cet article vous avoir donnĂ© envie d’aller voir Kung-Fu Zohra ce très beau film de Mabrouk El Mechri qui sort en salle le 9 mars.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, jouez bien amusez-vous mais surtout partagez le !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :