Sans signe particulier

Sans signe particulier

Nouvel article dans lequel je vais vous parler de cinéma et plus précisément du Festival du Cinéma de La Rochelle qui s’est déroulé du 26 juin au 4 juillet. Avant toute chose je tiens à remercier Hedonia Radio qui m’a permis d’assister à la projection de différentes avant-première de plusieurs long-métrages. Et sans signe particulier est un des deux films qui m’aura marqué lors de cette semaine.

Sans signe particulier c’est l’histoire d’une mère en quête de réponse sur la disparition d’un fils monté il y a plusieurs mois dans le bus 670 en direction de l’El dorado américain mais qui n’arrivera jamais.

Cette mère courage qui fera la rencontre, au cours de son voyage, d’un jeune homme qui lui rentre au pays après avoir été expulsés des états Unis voisins. Tous deux s’apporteront mutuellement force et réconfort.

Le film est réalisé par Fernanda Valadez qui avec ce tout premier long métrage signe une performance troublante, touchante et percutante.

Pourquoi ? Car il dépeint avec froideur et justesse le combat de nombreuses mères qui refusent de se résoudre aux réponses funestes des autorités mexicaines.

Alors oui ce film est triste bouleversant et parfois révoltant mais il est honnête et juste. Fernanda Valadez nous fait prendre conscience que bien que le Mexique et les États Unis soient voisins il n’en est pas moins difficile pour ne pas dire impossible pour beaucoup de mexicains d’accéder à un rêve qu’ils peuvent toucher des doigts si souvent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :